Action sur le patrimoine gardois

Action sur le patrimoine gardois

Le Gard déploie une palette époustouflante de sites et monuments historiques et offre des patrimoines à la diversité et la beauté admirables. Le territoire gardois a été plus que tout marqué par la romanité. Duché d’Uzès, remparts d’Aigues-Mortes, arènes de Nîmes, Maison Carrée, Tour et remparts d’Aigues-Mortes, Pont du Gard, abbatiale de Saint Gilles, Chartreuse du Val de Bénédiction, château de Portes… n’en sont que quelques exemples. Les colons romains n’ont pas seulement légué des monuments parmi les plus grandioses au monde, ils ont transmis aux Gardois un mode de vie et une vision ouverte du monde.

Si la tribu celte fondatrice de Nîmes est à l’origine de son nom, emprunté au dieu Nemausus, ce sont les Romains qui ont ici imprimé leur marque.  La ville connaît une romanisation douce dès le premier siècle avant notre ère.

La Colonia Augusta Nemausus, idéalement située sur la via Domitia, voie construite à partir de 118 avant J.-C. entre l’Italie et l’Espagne, est gratifiée d’une monnaie où figurent, sous l’abréviation Col Nem, un crocodile (égyptien) enchaîné à un palmier (romain). Entremêlés, ils sont aujourd’hui toujours l’emblème de la ville. Avec ces Romains qui savent fusionner les cultures de ceux qu’ils occupent, les Gaulois et futurs Gardois développent l’urbanisme, les routes, le sens de l’administration et du commerce, mais aussi les manières d’être…

A Nîmes, sous le règne d’Auguste, l’empereur bienfaiteur de la ville, sont apparues les arènes. Cet amphithéâtre de 133 mètres sur 101, lieu de spectacle de 24000 places, est le mieux conservé du monde romain. La Maison Carrée est le seul temple antique au monde resté aussi proche de son état initial. La Tour Magne, point culminant de la ville et la Porte Auguste, vestiges de remparts de 6 km de long, le castellum où arrivait l’eau du fameux Pont du Gard, et le temple de Diane, complètent la série de monuments-phares nîmois hérités des Romains.

Dans le Gard, la romanité a laissé d’autres traces comme les bornes milliaires à Beaucaire, anciens repères sur la Via Domitia, ou des modifications aux oppidums celtiques comme à Nages, à Villevieille ou au camp de César à Laudun.

Le Pont du Gard, inscrit au Patrimoine mondial de l’Humanité par l’Unesco, est la pièce maîtresse de l’aqueduc qui reliait la source d’Eure près d’Uzès, à Nîmes, à partir de la seconde moitié du 1er siècle.

Site méconnu du public, le château de Castille est situé dans la commune d’Argilliers, village typique de l’Uzège. Cette bâtisse date du XIIIème siècle et comprend 560 m² de surface dans un parc de deux hectares. Le baron de Castille, au XIXème siècle, l’a enrichi de ce qu’on appelle ses « folies romaines ». Au XXème siècle, le Britannique Douglas Cooper, collectionneur et historien d’art, est devenu propriétaire du château. Y ont séjourné ses amis, parmi lesquels Cocteau, Clergue, Léger, De Staël, et plus particulièrement Pablo Picasso. Perle du lieu : Pablo Picasso y a réalisé cinq fresques, gravées sur les murs de la loggia, toujours présentes aujourd’hui. Au bord d’un axe routier fortement fréquenté, il peine à trouver un acquéreur privé. D’un autre côté, les œuvres contenues dans ce lieu d’exception mériteraient d’être ouvertes au public. Idéalement situé au cœur d’un triangle entre Uzès, Nîmes et le Pont du Gard, ce lieu a un potentiel culturel et touristique majeur pour le département du Gard.

Le château de Castille à Argilliers est un lieu culturel structurant dans le triangle Nîmes – Uzès – Arles. Pour sauvegarder cette richesse architectural, le député Berta, membre de la commission des affaires culturelles à l’Assemblée Nationale, a manifesté son soutien à l’association PrimaVera qui s’attache à créer et soutenir des initiatives dans les domaines de l’art et de la culture.

Soutien local et relai auprès du Ministère de la culture, le député Berta souhaite participer à donner une seconde vie, ouverte au public, à cette pièce d’exception du patrimoine gardois qui offre un passage entre romanité et art contemporain, tout en respectant la cohérence de l’Histoire.

Les moments clés…

17/03/18 : #Patrimoine #Culture #Château

16/01/18 : #Patrimoine #Histoire #PontDuGard

 

La Presse en parle…

Aller au contenu principal